Mes idées de cadeau pour un bébé d’un an

Lorsque je recherche des cadeaux, que ce soit pour ma fille ou d’autres bébés/enfants de mon entourage, j’aime trouver l’inspiration auprès d’autres mamans qui ont déjà des enfants du même âge.

Maintenant que ma Petite Loutre a 18 mois, je pense avoir le recul nécessaire pour vous faire, moi aussi, ma liste des cadeaux que je conseillerai pour un bébé d’un an.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, quatre petites remarques :

  • Chaque enfant n’a aucun besoin d’avoir toutes les idées de cette liste ! Durant les premiers mois de ma fille j’avais toujours envie de faire au mieux et dès que je la voyais apprécier un jouet à la crèche, chez des amis ou en famille j’avais envie de l’avoir aussi à la maison. J’ai finalement réussi à réfreiner ces envies et je me rend compte aujourd’hui qu’il est très positif d’avoir des activités différentes à certains endroits et de limiter le nombre de jeux à la maison.
  • Cette liste présente plutôt des jouets utilisables à partir de 12 mois mais certains peuvent n’être utilisables qu’à partir de 18 mois.
  • La remarque suivante est que cette liste n’est pas genrée ! Ceux qui me suivent savent que ce n’est pas dans mes habitudes de suivre les préjugés de sexe pour ma fille. Si vous recherchez des idées pour des petites filles ou des petits garçons, vous n’êtes probablement pas au bon endroit…
  • Enfin cette liste n’est tirée que de mon expérience. Je ne suis ni pédiatre ni spécialisée professionnellement dans la petite enfance et je vous livre donc ici seulement les cadeaux que j’ai trouvés les plus appropriées pour ma fille ou d’autres enfants de mon entourage (chaque enfant ayant des envies/besoins particuliers).

Je vais donc répartir mes idées en 4 thèmes que je juge intéressants à cet âge : la motricité globale, la motricité fine, les jeux d’imitations et les livres.

Lire la suite
Publicités

Les jeux pour le bain de bébé (avec un petit DIY !)

Durant les premiers mois de bébé, le bain est un moment d’échange calme avec son ou ses parents. Puis lorsque l’enfant grandit et notamment lorsqu’il commence à tenir assis, il peut devenir un moment de jeu très apprécié des enfants.

Mais quels jouets proposer à des enfants de 6 mois à 2-3 ans ? Je vous livre ici mon retour d’expérience après des longs mois de bains ludiques ! Et parmi mes idées, un petit DIY tout simple qui devrait ravir vos enfants !

Le classique que je déconseille : les arroseurs de bain !

Avant la naissance de ma Petite Loutre, nous n’avons pas vraiment recherché l’originalité quant au jeu de bain à mettre dans notre liste de naissance : nous avons choisi des jolis arroseurs de bain ! Nous les avons beaucoup utilisés mais ils sont maintenant rangés dans leur petit pochon.

Lire la suite

Au secours, mon bébé ne veut plus manger !

Ma Petite Loutre a toujours été du genre Appétit de moineau. Que ce soit lorsqu’elle était toute petite avec les biberons de lait, ou plus tard avec les premières purées; nous ne lui avons jamais donné les quantités recommandées pour son âge. Et nous n’avions pas de problème avec cela ! Notre fille est plutôt un petit gabarit et elle ne se plaignait jamais de la faim donc nous faisions comme elle demandait.

Lorsque nous avons commencé la diversification alimentaire par contre, elle essayait de goûter un peu tout ce que nous lui proposions et les gastronomes que nous sommes nous en satisfaisions.

Plus tard, Mademoiselle s’est attaquée aux morceaux et elle a été ravie de découvrir nos assiettes. Elle mangeait avec plus d’appétit et semblait curieuse de tous ces nouveaux aliments. Elle se mit même à manger en plus grandes quantités.

Puis il y a quelques semaines, les repas se sont vraiment dégradés ! En plus de manger de moins en moins, notre Petite Loutre rechignait à goûter. Elle avait fini par repérer ce qu’elle aimait; à savoir la patate, l’œuf, les pâtes, le riz, la viande et les carottes et c’est seulement ces ingrédients qu’elle acceptait alors de manger. En sachant qu’une hiérarchie existe avec globalement les protéines animales devant le reste puis les féculents. Et si nous lui proposions plusieurs de ses aliments fétiches lors d’un même repas elle se contentait de manger son préféré…

Lire la suite

Ma fille, ce petit garçon comme les autres

Depuis ma naissance, j’ai été éduquée dans un univers très féministe ! Mes parents, mon père comme ma mère, ont été je pense un peu précurseur et j’ai toujours senti que mon foyer était différent de ceux de mes amis. Chez nous, ma mère a le métier le plus prenant et le plus rémunérateur et mon père gère la maison et cuisine avec plaisir des bons petits plats. Bien avant que ce soit la mode, mes parents nous ont donné leurs deux noms et nous étions en général les seules dans ce cas dans nos classes. Mes parents nous éduquaient à égalité avec des deux côtés des câlins et des limites à ne pas franchir. Plus petite, mes parents m’ont proposé des jouets très différents en évitant les jouets de fille tels que les poupées et jouets d’imitations « pour filles ». Nous pouvions en avoir un peu si nous en réclamions mais nous avions plutôt des jeux neutres et j’ai vite développé un amour des sciences, des dinosaures, des fusées et de l’espace.

Je suis donc forcément toujours un peu choquée quand je vois les jouets proposés aux petites filles et quand j’entend des remarques sur les différences dès la naissance entre filles et garçons…

Une petite fille ça peut jouer au ballon en robe ?!?!

Mon ambivalence : reconnaître les différences entre hommes et femmes mais refuser leur détermination génétique…

Au final en grandissant, j’en suis venue à reconnaître les différences entre hommes et femmes mais plutôt en louant les qualités dites féminines. J’aime les personnes gentilles et souriantes. J’aime les personnes douces, positives et qui cherchent à apaiser les conflits. J’aime le fait que les femmes soient capables de plus faire passer leur famille devant leur carrière. Une partie de moi pense que si les femmes dirigeaient plus le monde (entreprises ou politique), le monde serait peut-être meilleur.

Et pourtant l’autre partie de moi pense que pour qu’une femme monte en responsabilité, c’est qu’elle doit avoir des « qualités masculines » et donc ces travers que j’aime moins : orgueil, ambition, recherche de pouvoir.

Lire la suite

Redécouvrir les grands rendez-vous de l’année avec un enfant !

En atteignant 30 ans, certains moments forts de l’année perdent en saveur. La magie de Noël disparaît pour laisser place au stress de trouver les bons cadeaux. L’excitation des anniversaires se transforme en douloureux rappel des années qui passent.

Et puis cette année, notre Petite Loutre a eu un an et nous avons redécouvert Noël et la joie des anniversaires. Les grands rendez-vous familiaux ont aussi pris un autre goût maintenant que notre puce peut en profiter pleinement. Tout au long de l’année ces grandes dates nous apportent maintenant d’immenses joies, comme nous ne les vivions plus depuis quelques années !

Son anniversaire : mettre les petits plats dans les grands !

Mise à part une bonne fête pour le passage des dizaines, cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas vraiment fêté un de nos anniversaires ! Mais cette année, avec la première bougie de notre puce, nous avons pour la première fois réuni nos deux familles ! Quel bonheur de pouvoir voir tous nos proches en même temps ! (même si les différences entre nos deux côtés sont peut-être trop grandes pour reproduire trop souvent ce schéma !)

Le premier anniversaire et la découverte du chocolat !

Voir notre fille comprendre petite à petit le déballage, recevoir tous ces cadeaux et apercevoir les grands sourires de tous, à chacune de ses réactions de joie. Pour l’occasion nous lui faisions aussi goûter pour la première fois du gâteau au chocolat et découvrions alors que notre fille pouvait être encore plus furie qu’elle ne l’est d’habitude !

Lire la suite

Crèche ou nounou – choisir sans stress!

Un des sujets les plus angoissants lors des premiers mois de bébé est de s’imaginer faire garder son enfant par des personnes encore inconnues.

Deux solutions principales existent : la crèche et l’assistante maternelle et il est parfois difficile de choisir. Certains parents sont absolument convaincus par l’une ou l’autre des possibilités mais beaucoup hésitent de longues semaines en ayant peur de faire le mauvais choix.

Pourtant, chaque mode de garde a de vrais avantages et quelque soit votre choix, vous serez sûrement très fiers de voir votre enfant progresser dans ce nouvel environnement enrichissant pour lui!

Je vous parlerai donc dans cet article de ces deux modes de garde et je vous donnerai mon astuce pour trouver votre place efficacement et sans stress !

En collectivité, l’enfant se sociabilise et découvre autrement !
Lire la suite

Accompagner son enfant vers la marche

Depuis la naissance de ma fille, j’ai toujours eu hâte de la voir marcher ! J’étais curieuse de voir comment en quelques mois seulement notre Petite Loutre pourrait passer d’une quasi immobilité à un mouvement ininterrompu de marche.

Je me suis renseignée au fur et à mesure de ses progrès moteur sur la prochaine étape mais nous l’avons toujours laissée aller à son rythme, en l’encourageant mais sans jamais l’assister.

La motricité libre

La motricité libre est un concept très en vogue actuellement et consiste à laisser son enfant libre de ses mouvements, à l’accompagner dans ses progrès en respectant son rythme et à l’encourager dans son évolution.

Bougribouillons, qui a un merveilleux don pour illustrer l’évolution de l’enfant a réalisé de très belles affiches sur la motricité libre que vous pourrez trouver sur ce post et dont voici un extrait.

La très belle illustration de Bougribouillons.Fr sur la motricité libre

Nous avons donc été immédiatement séduits par le concept de la motricité libre et le suivons depuis la naissance de ma fille. Dans notre quotidien, cela se traduit par cela :

Lire la suite

Quand être parent est facile !

Cet article fait écho à un précédent article, Quand être parent est difficile. Nous découvrions alors notre Petite Loutre affirmer sa personnalité, avoir des envies fortes et ne pas accepter de les voir rejetées.

Bien que sensibles à l’éducation bienveillante, nous avions eu du mal à réagir correctement à ce nouveau comportement et à garder la patience nécessaire dans ces phases d’opposition.

Et puis seulement quelques semaines plus tard, l’humeur générale dans notre maison a complètement changé, et nous vivons actuellement une période où chaque soir je me dis que j’ai une chance folle de l’avoir elle, des les avoir eux; où nous savourons ensemble chaque moment (ou presque) que nous passons ensemble.

Qu’est ce qui a changé ?

La question que je me suis posée quand je me suis rendue compte de ce revirement de situation a été : qu’est ce qui a changé ? Comment étions nous passer d’un sentiment de fatigue mentale et d’opposition quasi permanente à une telle complicité et une telle facilité dans nos rôles de parents ?

Lire la suite

Les dures premières semaines avec bébé !

Aujourd’hui, j’ai envie d’écrire un article que j’aurais aimé (dû) lire avant l’arrivée de ma Petite Loutre, un petit aperçu de ce qui vous attend durant les premières semaines de votre nouvelle vie de maman !

1ière difficulté : ne pas se préparer !

Quand j’ai découvert que j’étais enceinte, je me suis immédiatement mise à parcourir internet et les blogs de mamans à la recherche d’informations sur la grossesse, sur le fœtus qui était en train de grandir en moi et sur l’accouchement. Durant les premiers mois de grossesse, j’essayais surtout de travailler sur ma phobie médicale mais même à l’approche de la date fatidique, je ne me suis pas tant renseignée sur la vie que j’aurais avec mon bébé.

Optimiste, je pensais que tout se passerait bien, même si je n’y connaissais quasiment rien en bébé ! Le sommeil : nous n’aurions pas de problème puisque j’expliquais très souvent à ma fille encore dans mon ventre que les nuits étaient sacrées et qu’elles duraient de 20h à 7h ! L’allaitement : facile ! On prend son bébé, on le met au sein et on profite de ce moment intime. La journée : toute simple, entre deux siestes on fait quelques sourires à son bébé, on lui parle et lui met un peu de musique et ce sera bon !

Même dans une tenue trop mignonne, le change peut vite tourner au drame !

Et en fait, rien ne s’est passé de la sorte et j’ai été surprise de voir à quel point ces premières semaines avec bébé étaient éprouvantes ! Comme pour tout, mieux vaut donc se préparer pour mieux réagir que de tout prendre sur le coin de la figure par surprise !

Lire la suite

Notre DIY du week-end : le riz coloré !

Ce week-end, nous avons mis à profit un nouveau dimanche pluvieux pour enfin faire tester à ma puce mon riz coloré !

Toujours dans une grande période de transvasement, j’étais certaine du succès de cette activité et je ne m’étais pas trompée. A 18 mois, elle s’est beaucoup amusée et voici en détail notre activité !

1ère étape : la fabrication !

Alors tout d’abord sachez qu’il faudra vous y prendre en avance pour réaliser cette activité ! Le riz coloré nécessite un temps de séchage et vous ne pourrez pas le présenter à vos enfants immédiatement après réalisation.

Pour faire votre riz coloré, vous aurez besoin de peu de choses :

  • Du riz blanc (de base)
  • Du vinaigre blanc
  • Des colorants (idéalement naturel)
  • Des sachets congélation ou tout autre récipient que l’on puisse fermer.

Il faudra prévoir 25ml de vinaigre par 200g de riz (moi j’ai fait un peu au pif pour les quantités et ça a très bien marché !). Le vinaigre sert à figer la couleur sur le riz. Les mains et vêtements de vos enfants seront ainsi préservés !

Ensuite rien de plus simple, vous mettez le riz dans le sachet congélation avec la dose de vinaigre correspondante puis vous ajoutez le colorant (ou les colorants pour faire des mélanges). Ensuite vous secouez bien puis vous ajoutez du colorant si besoin, jusqu’à obtenir la couleur souhaitée.

Vous étalez ensuite le riz ainsi coloré sur une plaque, un carton ou tout autre surface plane puis vous laissez sécher. L’odeur peut être assez forte au début donc si vous pouvez faire sécher dehors c’est l’idéal. Laissez ensuite tranquillement tout ça jusqu’à ce que le riz soit sec et que l’odeur se soit évaporée (j’ai laissé plus d’une semaine pour être bien sûre !). Et voilà, c’est prêt !

Lire la suite